JardinComment installer et utiliser un composteur ?

octobre 4, 2020by Laurianne Gandy0
https://i0.wp.com/ouidoo.ch/wp-content/uploads/2020/08/Compost6.jpg?fit=564%2C337&ssl=1
1. Pourquoi faire du compostage ?

En plus d’être gratuit et écologique, le compostage permet de réduire de 30% le volume de déchets, de nourrir la terre du jardin et d’éviter l’utilisation d’engrais, nocifs pour l’environnement.

2. Le fonctionnement du compostage

Afin d’obtenir un bon compost, il faut réunir les trois facteurs suivants : l’oxygène, l’eau et la chaleur. Ce sont ces trois éléments qui permettent le développement de champignons, bactéries, insectes et lombrics qui transforment les déchets en compost.

L’aération de déchets humides déclenche le processus de compostage et fait monter la température entre 50 et 60°C pendant environ une semaine avant de baisser progressivement.

3. Quel composteur ?

Vous pouvez choisir de faire un tas de compost dans un coin de votre jardin ou opter pour un bac à compost à acheter ou à construire. Il en existe plusieurs sortes :

–          Le bac en bois ou plastique

Pinterest : repéré chez Côté Maison

–          Le Lombricomposteur

Pinterest : repéré chez Urba Gardens

–          Le composteur rotatif

Pinterest : repéré chez armenko.fr

4.    Que mettre dedans ?

Pinterest : repéré chez Attainbable Susatainable, Better Together Home et Mowing Lawn

Pour que le compost se dégrade de façon optimale, certains déchets sont à privilégier tandis que d’autres sont clairement à mettre de côté.

Favoriser les déchets verts organiques tels que :

–          Les déchets de cuisine : légumes, fruits, coquilles d’œufs, fruits secs, croûtes de fromage…

–          Le marc de café, les filtres à café, le thé

–          Les végétaux taillés : feuillages, fleurs, plantes vertes, paille, brindilles…

–          Le gazon tondu, non traité

–          Les feuilles mortes

–          Les copeaux et sciures de bois

En petites quantités :

–          Le papier journal sans couleur, les cartons et le papier kraft déchiré

–          Les mouchoirs en papier et essuie-tout

–          Les branches et morceaux de bois

A ne pas composter :

–          Les agrumes

–          L’oignon, l’ail

–          La viande, les os, le poisson et les produits laitiers

–          Le tofu, les haricots

–          Le pain

–          L’huile et les matières grasses,

–          Les déjections animales

–          Les plantes malades, les mauvaises herbes, les plantes insecticides

–          Les déchets non organiques

5.    Faire son compost

Pinterest : repéré chez La Pause Jardin

  1. a) Choisir un endroit plat avec un bon drainage et facile d’accès, peu ensoleillé pour éviter que le compost ne sèche.
  2. b) Disposer un mélange de pailles, feuilles, brindilles et broussailles sur une couche d’une trentaine de centimètres.
  3. c) Alterner des couches de différents composites en différenciant les matériaux bruns, riches en carbone et les matériaux verts, riches en azotes puis arroser chaque couche.

Matière brune : feuilles mortes, brindilles sèches, branches broyées, copeaux de bois et sciure, écorce, paille

Matière verte : déchets de cuisine et tontes de gazon fraîches.

  1. d) Aérer et remuer régulièrement. Arroser en cas de fortes chaleurs car le compost doit toujours rester humide.
  2. e) A mesure que la pile diminue avec le temps, ajouter des couches de déchets
6.    Utiliser le compost

Pinterest : repéré chez N.C.R., trouvé chez http://www.homewalldecor.ga

Le compost arrive à maturation en 6 mois environ. Il doit être uniforme, sans odeur et d’une couleur sombre, presque noire.

Il est idéal comme engrais et peut être disposé en automne ou au printemps dans des plantes en pots, un potager, un massif de fleurs, du gazon ainsi qu’aux pieds des arbres et arbustes.

7.    Bokashi : l’alternative aux méthodes de compostages traditionnelles

Pinterest : repéré chez Kuhlmann, trouvé sur http://www.apartmenttherapy.com

Bokashi est un terme japonais qui signifie « matière organique fermentée ».

Le Bokashi possède plusieurs avantages dont le fait de ne dégager aucune odeur, de prendre peu de place (il peut être installé dans une cuisine) et de dégrader plus de déchets que le compost traditionnel. En effet, en plus des déchets cités plus-haut, on peut y ajouter des aliments préparés, de la viande, de os, du poisson, des agrumes, des produits laitiers, des matières grasses, des cendres, des déjections animales, du verre, du métal, des plantes malades…

Le matériel nécessaire se compose d’un seau avec un robinet et d’un activateur biologique Bokashi contenant des microorganismes.

Ce composteur permet une dégradation rapide des déchets, en quelques jours, et donne un engrais liquide très riche en nutriments appelé « thé de compost ».

 

Laurianne

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

code

Copyright Ouidoo S.A